Vous êtes ici : Accueil > Science Société > Solstice

Solstice

Publié le 14 février 2020

​La COP21, qui s'était tenue en décembre 2015 à Paris, avait confirmé les risques importants du dérèglement climatique provenant des émissions de CO2 et de l'augmentation de la température moyenne mondiale. Avec la COP24, l'Europe et la France ont renouvelé leur engagement pour réduire les émissions de CO2 mais aussi pour prendre des mesures d'adaptation aux nouvelles conditions climatiques qui seront associées à des événements météorologiques extrêmes. Dans cette stratégie, il est intéressant de pouvoir partager des données locales de chaque région européenne.

Les régions euro-méditerranéennes sont caractérisées par de forts gradients thermiques du fait des reliefs et de leur configuration spécifique entre mer et montagne, comme c'est le cas en Provence Alpes-Côte d'Azur. De ce fait, les événements extrêmes sont plus importants, comme les inondations (épisodes appelés cévenols ou méditerranéens dans le sud de la France). Ce relief induit également une difficulté de prévoir les configurations météorologiques locales et également de présager l'évolution du climat.

C'est pourquoi, il est intéressant de bénéficier localement de relevés météorologiques mais aussi d'observations de la flore et de la faune.

 

La répartition géographique des collèges et des lycées offre une opportunité réelle pour créer un réseau d'observation efficace tout en associant un programme pédagogique attractif dans le cadre d'une sensibilisation au Développement Durable avec un rendez-vous annuel de type congrès scientifique.  

De ce fait, l'objectif du programme SOLSTICE, porté par le CEA Cadarache et l'Académie d'Aix-Marseille, est d'effectuer des relevés météorologiques en installant des stations météorologiques dans les collèges et lycées des régions de l'Euro-Méditerrannée. Le programme inclue également des observations de la flore et la faune, d'année en année. Ces actions sont menées dans une démarche scientifique et citoyenne avec les équipes pédagogiques pluridisciplinaires des collèges et lycées et avec l'aide du réseau scientifique européen notamment autour de la méditerranée.

L​ancé en 2016, le projet SOLSTICE regroupe aujourd'hui près de 30 collèges de Provence Alpes Côtes d'Azur (carte) qui ont été équipés de stations météorologiques semi-professionnelles connectées (OREGON WMR88, WR89) via des nano ordinateurs. Ce matériel a été mis à disposition par le CEA Cadarache.

Un tel réseau d'observation dont le maillage régional est bien établi constitue une véritable opportunité de science participative. En effet, le recueil régulier et étendu de ces relevés, est un prérequis pour la compréhension des effets du changement climatique sur la région de la Provence. Chaque année, les études menées par les équipes sont présentées au CEA Cadarache comme lors d'un congrès scientifique. L'opération est parrainée par le Pr Jean Jouzel dont le Prix d'Excellence, remis à la meilleure équipe, porte son nom.

Reportages des éditions :